L’abri de Salomé Leclerc

Publié le Mis à jour le

Dernière signature en date du label Tôt ou tard, Salomé Leclerc s’annonce comme l’une des sensations de la rentrée 2012. Alors que son album est déjà sorti en octobre 2011 chez Audiogram (Ariane Moffatt, Karkwa, Pierre Lapointe), on fait le point sur cette jolie artiste québécoise.

© Audiogram/ Tôt ou tard

Est-ce un hasard si, en plein «Printemps érable» où la colère gronde au Québec, l’un des labels français les plus prestigieux et défricheurs vient de signer une jeune chanteuse à l’univers à la fois tempéré et tourmenté ? Le 21 mai dernier, Tôt ou tard annonce pour la rentrée de septembre l’arrivée de Sous les arbres, premier album de Salomé Leclerc, dans les bacs. Depuis quinze ans, Tôt ou tard déniche ou révèle des talents singuliers qui dépasse largement les frontières de l’Hexagone. Des Têtes Raides à Vincent Delerm, le label s’est progressivement nourri du monde (Stanley Beckford, Lhasa, Piers Faccini) pour enrichir son catalogue. L’annonce de la signature de cette jeune québécoise devrait renforcer un carquois musical aux flèches déjà valeureuses.

Car Salomé Leclerc est une nouvelle venue qui montre déjà, avec peu d’effets, un grand talent mélodique : une guitare, à la fois acoustique et électrique, et quelques instruments supplémentaires. On pense parfois à cette approche minimaliste que privilégiait Gaétan Roussel notamment aux débuts de l’aventure Tarmac. Soit une attitude très artisanale dans la façon de composer et de mettre l’accent sur une ambiance, une atmosphère, où s’imprègnent dans les oreilles de l’auditeur des instantanés visuels à la poésie éclatante. Et, surtout, même dans ses compositions les plus rêches, une douceur vocale qui berce et rassure.

L’univers de Salomé Leclerc est fait d’espaces. Celui, intime et passionné, qui réside entre deux corps (Garde-moi collée). Ceux, plus amples mais tout aussi fragiles, que sont les jardins secrets et les abris à préserver (Dans la prairie, Sous les arbres). Tout le disque est une quête libertaire vers un refuge qui permettrait, si ce n’est pas un retour à la normale, un moment de répit et de calme. C’est un bel objectif.

Jeoffroy Vincent

A bon entendeur

Sous les arbres (Audiogram/Tôt ou tard), disponible depuis le 15 octobre 2011. A paraître en France dans le courant de septembre 2012.

Le site officiel de Salomé Leclerc

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s