Babel fait s’évader la chanson

Publié le Mis à jour le

Remarqué en 2011 au Printemps de Bourges puis aux Chantiers des Francofolies de la Rochelle en 2012, Babel vient de signer, avec L’Évadé, un premier album conjuguant intelligemment hip-hop et chanson. Une révélation propice en ces jours estivaux.

Rares sont les formations qui osent marier le genre presque institutionnel de la chanson à textes avec celui du hip-hop. Bien sûr, il y eut Java, à l’étiquette de "rap musette" autoproclamée et qui fut mené avec humour et entrain par la plume déjantée d’R.Wan. Récemment Cabadzi (dont on reparlera vite avant les congés d’août) a également uni ces deux genres que l’on pourrait croire opposés, de manière frontale et acoustique, avec un premier opus (Digère et recrache) assez percutant. Originaire du Pays de la Loire, remarqué en 2011 au Printemps de Bourges puis aux Francofolies de la Rochelle, Babel cultive la même approche que ses collègues où la langue est en verve et le verbe dans le sens de la hauteur.

Écoute de Gipsy

Quartet électrique au service d’un hip-hop chansonnier, Babel fait claquer la poésie à l’aide d’un violoncelle, d’une guitare, d’un clavier et d’un chanteur hors pair. Imaginez l’esprit rieur de Charles Trenet, Jacques Higelin ou même Serge Gainsbourg à l’unisson d’une narration très imagée, assez étourdissante, souvent joueuse. L’Evadé fourmille donc d’histoires courtes façonnées comme de réels petits films avec des scènes aux petits oignons. Mention spéciale pour Le Bal, Dans sa toile ou, plus haut dans l’album, L’Evadé, hallucinante et singulière quête initiatique chantée à la première personne d’un seul souffle. "Je pense donc je fuis" et c’est un délice que de suivre ce périple à l’intime épique.Vu d’en haut, Babel a une belle vue, comme lorsque l’on écoute Mai Slamante-huit.

Écoute de Mai Slamante-huit

Vu d’en bas, Babel n’est plus une tour qui divise les hommes, c’est un groupe fédérateur au babil rassembleur.

Jeoffroy Vincent

A bon entendeur

L’Évadé (Musicast), disponible depuis le 10 octobre 2011. En écoute ici.

Le site officiel de Babel

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s