Ladilafé – la sagesse selon Tryo

Publié le Mis à jour le

Enregistré sur un an entre La Réunion, les studios Realworld de Peter Gabriel (Angleterre) et le studio Garage (Paris), Ladilafé est le nouvel opus de Tryo dédié à celle qui a façonné la carrière du groupe: Patricia Bonnetaud. Un cinquième disque fait d’hommages et de questionnements, de regards et d’humeurs, et qui se livre avec une surprenante sagesse.

Loin semble le début où le groupe se contentait de sonner à trois guitares et trois voix. Où des chansons frontales témoignaient d’un engouement humaniste sincère mais parfois juvénile. La simplicité du reggae acoustique fondateur de Mamagubida s’est ensuite complexifiée au fil des albums en un univers chansonnier mélodique, multicolore, initiatique et conscient. Conscient de la gravité du monde sans en oublier sa légèreté. Une formule qui fait encore mouche même après plusieurs écoutes. On pourrait presque expliquer le succès, toujours grandissant, de Tryo dans cette volonté peut-être instinctive de grandir en même temps que son public.

Autre temps, autres mélodies. Ce qui se remarquait donc déjà dans l’opus précédent (Ce que l’on sème, 2008) se renforce encore dans Ladilafé : Tryo vieillit. On y sent une sagesse plus subtile et un verbe assurément posé pour disserter volontiers de l’existence autant que de sujets politiques. Bien sûr, à être témoins d’une époque qui a vu défiler ces derniers mois le Printemps Arabe ou les élections présidentielles, impossible pour le groupe d’échapper à l’étiquette de "chanson engagée" avec des titres évoquant la révolte contre la dictature, la crise de l’euro ou… Marine Le Pen. Le constat des mouvements politiques qui se forment est là, la démagogie -qui pouvait faire autrefois défaut- balayée, et l’ironie -légère et patente, jamais bien loin. Si le sens de la fête claironne moins fort qu’avant, il est distillé subtilement au fil de regards tendres (Nous Generation) ou sarcastiques (Greenwashing) dont le groove pulsatile n’est pas prêt de lâcher nos oreilles.

Écoute de Nous Generation

La vérité de cet album est ailleurs: à entendre Tryo évoquer le consumérisme, la crise identitaire, l’homophobie, la vieillesse, l’amour ou la maladie avec une pudeur paradoxalement crue, il faut comprendre, cher lecteur, que Tryo livre avec Ladilafé un album étonnamment sensible où la pluralité sonore n’a d’égale que la fragilité des humeurs (C’est un vent, Les anciens). Le résultat surprend le connaisseur (dont je me targue d’être) et lève le voile sur une facette insoupçonnée de l’adroit quatuor. Musicalement, ça donne quoi ? Grâce à l’oreille avisée du désormais complice Dominique Ledudal, Tryo s’ose des ambiances imaginatives, hawaïennes (Joe le trader), des détours westerns à la Ennio Morriconne (Quand la nuit devient blanche) ou même une incursion intimiste par la musique de chambre (Mourir la mort).

Écoute de Joe le trader

Quelques amicales apparitions, discrètes et résonnantes, donnent par touches un relief contrasté à cette traversée musicale: des platines de DJ Shalom à la trompette toujours inventive d’Ibrahim Maalouf en passant par la science des cordes que pratique avec maestria Vincent Segal, Ladilafé trace au cœur de la discographie du groupe un itinéraire existentiel inédit. Qui se dirige dans le sens de la hauteur d’une vie à partager sous tous ses instants.

Écoute de Ladilafé

Arrivé au sommet, je ne sais pas vous, mais on ressent le besoin immédiat de s’asseoir, d’apprécier la vue et de méditer ce disque qui rappelle l’importance de l’épicurisme.

Jeoffroy Vincent

A bon entendeur

Ladilafé (Columbia/ Sony), disponible depuis le 27 août 2012. En écoute ici.
Le site officiel de Tryo

Crédit photo : Bernard Benant

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s